Programme Écoles Imagine au Vietnam : séance 1 – Les présentations

Programme Écoles Imagine au Vietnam : séance 1 – Les présentations

IMG-20191220-WA0012

Séance 1

Le Projet Imagine arrive au Vietnam !

A l'école de Hung Vuong - samedi 14 décembre

Samedi 14 décembre, l’équipe de PE&D (Planète Enfants & Développement) a organisé la première session du Projet Imagine au Vietnam au centre de formation professionnel public Hung Vuong, dans le district 5 d’Ho Chi Minh City. 29 élèves de quatre cursus différents ont participé et ont défini ensemble le cadre de travail pour la classe.

Tout d’abord, quelques mots sur le centre de formation professionnelle de Hung Vuong : ce centre accueille 1000 élèves par an âgés de 13 à 18 ans qui peuvent suivre des formations variées allant du graphisme à la métallurgie en passant par l’usinage de précision et l’électronique. Depuis 2013, PE&D travaille en partenariat avec le centre de Hung Vuong pour mettre en œuvre ses projets à destination des jeunes vulnérables.

Ainsi, c’est tout naturellement que PE&D s’est tourné vers cette école pour lancer le Projet Imagine au Vietnam. Le Programme Ecoles Imagine vise à favoriser le développement des jeunes générations par leur implication et la découverte de leur capacité à agir pour une société plus inclusive et durable. Les 7 premières sessions qui se dérouleront de décembre 2019 à mars 2020 doivent permettre aux élèves de prendre conscience de certaines problématiques sociales telles que le changement climatique, les inégalités de genre et les migrations tout en développant des compétences de savoir-être et de meilleure connaissance de soi. Les élèves seront par la suite amenés à réaliser un projet, pendant les 13 sessions suivantes, sur une thématique qu’ils auront choisie.

Durant cette première session nous avons présenté le projet : les objectifs, les attentes et la finalité ! Les équipes de PE&D annoncèrent également aux étudiant.e.s être en contact avec GameLoft pour organiser la cérémonie devant récompenser les projets des étudiants et cette nouvelle augmenta leur enthousiasme.

Après une présentation personnelle de chacun.e, les élèves se sont répartis en 4 groupes dont ils ont choisi les noms : Phénix, FBI, Marvel et The Men Who Colored Life « les Hommes qui colorent la vie » . Puis ensemble ils ont réfléchi à une Charte de l’école Imagine. Ils.elles étaient très créatif.ve.s dans le partage de leurs idées et conscien.te.s des principes fondamentaux du savoir-vivre. Chaque groupe a ainsi ajouté certaines règles leur tenant à cœur :

Le premier groupe, Phénix, souhaite que tous les membres soient courtois, évitent d’utiliser leur téléphone portable en classe, ramassent les déchets et maintiennent leur environnement de travail propre. Ils.elles ont ajouté que si une personne se sentait fatiguée, elle pouvait se reposer, mais hors de la vue des autres élèves pour ne pas déranger le cours. FBI partage les idées de leurs camarades et pour eux.elles il est important de ne pas naviguer sur des sites malveillants en classe. Les membres du groupe Marvel ont une conscience sociale certaine et ont suggéré d’interdire le plastique, d’éteindre le moteur de sa moto en entrant à l’école et de porter un casque sur la route. Enfin, pour le dernier groupe, les comportements vulgaires (jurer, se gratter le nez, etc.) doivent être interdits et les conflits évités.

Chacun.e se voit alors attribuer un rôle : nettoyer la classe, assurer l’émargement et le respect des règles fixées, acheter des fruits ou des biscuits pour la pause thé, contacter le professeur Danh (responsable du club) en cas de besoin, etc.

Les élèves ont alors réalisé l’exercice du « blason ». Ce jeu les pousse à la réflexion sur les enjeux actuels et sociaux qui les touchent directement : quelle cause est importante pour nous ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui nous empêche d’œuvrer en faveur de cette cause ? Comment surmonter les obstacles afin d’agir ?

Ils.Elles ont ensuite échangé sur les thèmes leur tenant à cœur et nous avons pu remarquer que ce genre de discussion est relativement nouveau pour les étudiant.e.s. Au début de la session exprimer leur point de vue était difficile, désormais, ils.elles parviennent plus facilement à mettre des mots sur leurs idées et à les partager.

Les élèves sont ensuite invités à réfléchir sur la légende du colibri :

“ Alors qu’un feu dévore la forêt amazonienne, tous les animaux fuient. Tous sauf le colibri, qui va chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les verser sur le feu, puis recommence. Un tatou crie : ” Que fais-tu colibri ? Tu ne seras pas capable d’éteindre le feu par toi seul. Et le colibri répond : “Peut-être, mais moi au moins, j’aurai fait ma part”.

Certains groupes montrent alors un fort intérêt pour les questions environnementales : la pollution environnementale et plus particulièrement le problème des déchets en ville les inquiète beaucoup. La consommation de substances addictives ainsi que la sécurité routière les préoccupent aussi fortement.

A la fin de la session, 24 élèves se sont inscrits pour être membres réguliers du club !

A l'école de formation professionnelle de Nhan Dao - mardi 17 décembre

Ce mardi 17 décembre, l’équipe PE&D a organisé la première session du Projet Imagine à l’école de formation professionnelle de Nhan Dao afin de poser le cadre des futures sessions. Comme au centre de Hung Vuong, les élèves du centre de Nhan Dao vont suivre sept premières sessions de sensibilisation sur différents problèmes sociétaux, puis ils devront passer à l’action et réaliser un projet permettant de lutter contre un problème d’actualité leur tenant particulièrement à  cœur.

L’événement a été suivi par 24 étudiant.e.s de deux formations différentes : Design graphique et Technologie de l’information. La session a commencé par des jeux d’échauffement : les étudiant.e.s se sont présenté.e.s à tour de rôle et ont nommé leurs plats préférés pour apprendre à mieux se connaitre et forger un esprit d’équipe. Ensuite, Hoa de l’équipe PE&D a présenté Le Projet Imagine, expliqué l’histoire de Frédérique Bedos et la finalité du Projet Imagine.

Les élèves ont par ailleurs pris connaissance du fait que la cérémonie de remise des prix se tiendra possiblement au siège de GameLoft, ce qui a retenu leur attention car ils ont tous entendu parler de cette compagnie.

Hoa a ensuite présenté le jeu du “Blason” et a demandé aux élèves de faire un brainstorming sur les questions sociales qui les préoccupent. Les sujets auxquels ils ont pensé étaient très divers : sécurité routière, détritus, vols et voleurs, abus sexuels, VIH/SIDA, grossesses non planifiées résultant de rapports sexuels précoces…

A la suite de cela, les élèves ont présenté individuellement leurs idées. Grâce au jeu du passe-balle, Hoa a sélectionné 3 élèves pour faire une présentation sur les sujets qu’ils avaient choisis : Can (surnommé Shiro) a introduit la question des abus sexuels, en particulier dans les espaces publics – qui entraînent un désordre social. Les élèves ont alors pu échanger sur le sujet. Ensuite, Tuong Vy a présenté le sujet de la pollution de l’environnement et le fait que celle-ci entraîne une augmentation des risques de maladies au sein de la population. Le défi que Vy a suggéré est le manque d’engagement de la part du public, qui peut être surmonté par des activités de sensibilisation plus nombreuses. Ensuite, Ngoc Son a parlé du problème des vols dans l’espace public. Selon Son, la prévalence de ce problème pourrait dégrader la réputation du Vietnam internationalement. Il a proposé d’avoir plus de volontaires pour attraper les voleurs, car la population se reposerait trop sur la police pour arrêter les voleurs. Son croit que pour surmonter ce problème, il est important de faire comprendre au public que ce problème social est celui de toute la communauté. Après l’activité, tout le monde a écouté l’histoire du colibri et a répété la phrase d’engagement ” Au moins, je ferai ma part ” en faisant circuler un ballon dans la classe.

Les élèves ont ensuite rédigé la charte du Club Imagine. Toute la classe a discuté ensemble pour finalement s’entendre sur 9 règles : 1) les membres doivent se respecter les uns les autres ; 2) ne pas faire d’autres choses qui ne sont pas liées aux activités de la classe ; 3) ne pas utiliser de téléphones cellulaires pendant les cours ; 3) ne pas jeter de déchets ; 4) ne pas jurer, 5) aller aux toilettes trop souvent ; 6) ne pas voler de choses à la bibliothèque et 7) se moquer les uns des autres ; il faut plutôt 8) respecter les intervenants et 9) collaborer les uns avec les autres.

Enfin, les membres se sont divisés ensuite en groupes de 4-5 élèves pour réfléchir à un nom et un slogan pour leur groupe et élire un représentant. A la fin de cette activité, nous avions 5 groupes : Les trois mousquetaires et un cheval (Slogan: Augmentez votre valeur personnelle), les Happy Spies (Tout le monde est un ami), le Ba Roi Beo (Slogan : Pour un travail plus vert et non toxique), le Wibu Never Life (Toute créature est un ami, sauf les maux sociaux) et les Whatevers (Tant que nous sommes heureux).

Finalement, les élèves ont terminé la session dans la bonne humeur en chantant !

Bientôt 10 ans… Grâce à vous !

Bientôt 10 ans… Grâce à vous !

Bientôt 10 ans... Grâce à vous !

La fin d’année 2019 approche et je dois dire qu’elle est éprouvante à bien des niveaux. Nous savons que la vie n’est pas censée être parsemée que de roses, mais il y a des périodes où seules les épines se font sentir. C’est à ce moment-là sans doute qu’il nous faut cesser de faire confiance uniquement à notre ressenti. Il nous faut croire en quelque chose de plus subtil, apprendre à nous projeter dans l’au-delà des sensations, et être prêt à accueillir l’inattendu, ce que nos intelligences et nos sens ne suffisent pas à concevoir … l’inimaginable. 

Oui, chers amis, il y a des moments où l’on n’a plus d’autres choix que d’espérer contre toute espérance.

Merci du fond du cœur de nous avoir fait confiance durant toutes ces années. En osant croire que ce n’est qu’un début, je vous adresse mon immense gratitude.”


   
Fondatrice du Projet Imagine

Nous savons à quel point vous êtes attachés au Projet Imagine. Et voici que nous sommes à la veille de célébrer nos 10 ans d’existence. Sachant que cette aventure a commencé en partant de rien mise à part cette intuition forte, l’urgence d’utiliser le pouvoir médiatique à meilleur escient, c’est déjà une belle victoire ! Et, comme vous pouvez le voir dans notre tout nouveau film de présentation, nous en avons accompli du chemin durant cette décennie ! 

Ainsi, en 10 ans, nous avons produit une soixantaine de contenus audiovisuels, tous formats confondus, dont 2 longs-métrages. Nos films ont déjà été vus par plus de 70 millions de spectateurs dans le monde !

Et en 2017, Le Projet Imagine, ONG indépendante, apolitique et aconfessionnelle, a été reconnue officiellement par les Nations Unies.

Il nous faut dorénavant affronter le fameux défi du changement d’échelle – notamment avec le Programme « Écoles Imagine ». Ce parcours d’apprentissage qui prépare nos jeunes à devenir les citoyens engagés de demain, est désormais présent un peu partout sur le territoire national. De 90 élèves accompagnés en 2016/17 lors du programme pilote, nous en sommes aujourd’hui à 1.400 pour cette année scolaire. Notre objectif est d’accompagner à l’engagement citoyen près de 10 000 élèves à l’horizon de l’année scolaire 2022/23 !

Pour atteindre cet objectif, c’est dorénavant surtout une question de moyen.

Aujourd’hui, dans l’état actuel des choses, le suivi d’un élève représente un coût moyen pour l’ONG de 160 euros/an. Pour suivre une classe d’environ 25 élèves, cela représente un peu plus de 4.000 euros/an.  Et pour mettre en place le programme sur tout un établissement de taille moyenne, il faut compter environ 10.000 euros/an.   

Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien. Il s’agit d’une phase déterminante pour l’avenir de notre ONG, de notre mission, de notre vision. Alors si vous aussi, vous croyez que l’avenir est entre nos mains et que nous avons tous la capacité, ensemble, d’agir pour une société plus juste et durable, rejoignez-nous !

Nous vous rappelons que Le Projet Imagine mène une mission reconnue d’intérêt général et à ce titre, si vous lui faîtes un don avant le 31 décembre, vous bénéficiez d’une déduction fiscale de 66% en tant que particulier et de 60% en tant que société. Ainsi, un don de 100€ ne vous coûte que 34€ après déduction fiscale.

Pour concrétiser votre don, vous pouvez aussi nous envoyer un chèque à libeller à l’ordre de “Les Amis du Projet Imagine” et à envoyer à : Les Amis du Projet Imagine – 4 rue Saint-Saëns – 75015 Paris.

Si vous ne disposez que de peu de moyens, ne pensez pas que vous ne pouvez pas nous soutenir🤗N’hésitez pas à devenir un donateur régulier : un engagement de quelques euros chaque mois peut nous être très précieux car il consolide notre visibilité financière.

A chacun selon ses moyens !

Et n’oubliez pas que la première manière de nous soutenir, c’est d’être un ambassadeur actif. Parlez du Projet Imagine à vos proches, proposez-leur de s’inscrire à notre newsletter, encouragez-les à nous suivre sur les réseaux sociaux (FacebookTwitterLinkedInInstagramYouTube).


Certains sont si pauvres qu’ils ne possèdent que de l’argent.

Le Projet Imagine ne vivant que par vos dons, votre générosité
constitue un soutien précieux pour poursuivre notre mission. 

Le Projet Imagine de retour à Singapour !

Le Projet Imagine de retour à Singapour !

— ONG

Le Projet Imagine de retour à Singapour !

5 décembre 2019

A la mi-novembre, Frédérique Bedos posait ses valises à Singapour – le temps d’une escale brève mais intense : festival, conférences, interview télévisée… Sa mission : continuer de sensibiliser les résidents du sud-est asiatique au message du Projet Imagine.

▶ Retour sur cette belle aventure ◀

Le Projet Imagine sur la BBC

Dans le cadre de son séjour, Frédérique Bedos a eu l’occasion de répondre à diverses sollicitations médiatiques. Elle a notamment été reçue par la célèbre journaliste asiatique Sharanjit Leyl pour BBC Asia Business Report et BBC Newsday.

 

Conférence sur le pouvoir des médias

Forte de cette intuition, l’urgence d’utiliser le pouvoir médiatique à meilleur escient, Frédérique a été amenée à donner une conférence pour la FCA (Foreign Correspondent Association) et le Club 1880. Mené par Sharanjit Leyl, journaliste de la BBC et également présidente du FCA, le débat portait sur le rôle des médias et le pouvoir de l’espérance. Fondée en 1956, l’Association des correspondants étrangers de Singapour est l’une des organisations de journalistes étrangers les plus anciennes et les plus importantes d’Asie.

Comme toujours, des échanges enrichissants s’en sont suivis ! Ce moment de partage a d’ailleurs valu à Frédérique une standing ovation (chose rare pour une conférence organisée au Club 1880, pourtant spécialisé dans les « débats inspirants »). Cet événement nous a également permis de tisser des liens avec d’autres ONG, comme Women on a Mission ou Her Planet Earth.

Nos bénévoles en action :
intervention remarquée chez Edenred Asia

Souvenez-vous : en juin dernier, Frédérique était partie au Brésil à l’occasion de l’Ideal Day, journée de solidarité internationale de notre partenaire, le groupe Edenred.

Ainsi, notre équipe de bénévoles basée à Singapour s’est mobilisée afin de participer au lancement du Edenred Heroes Challenge 2020, en sensibilisant les équipes Edenred aux valeurs défendues par notre ONG.

Nous adressons l’expression de notre gratitude à toute notre équipe de bénévoles à Singapour, avec un remerciement tout spécial à Anne, Laurence, Florence et Christine. Vous êtes formidables !

 

A très bientôt pour de nouvelles aventures Imagine !

Sur le même thème

Le Projet Imagine fait du bruit en Asie !

Du 17 au 23 mars, Frédérique Bedos effectuait un séjour à Hong Kong et à Singapour sur fond de Semaine de la Francophonie.

Posted in ONG | Leave a comment

Michel est parti…

Michel est parti…

— ONG

Michel est parti…

12 septembre 2016

Chers amis du Projet Imagine,

Vous connaissez l’histoire de la famille de Frédérique Bedos, sans laquelle Le Projet Imagine n’existerait pas. C’est la raison pour laquelle nous vous annonçons que Michel, son père adoptif, s’est éteint le 14 novembre et ses funérailles ont eu lieu la semaine dernière.

Frédérique et son petit frère Pierre-Vincent ont choisi ces quelques photos pour les partager avec vous. On y voit Michel et Marie-Thérèse, lors des 80 ans de cette dernière. Et les 2 autres photos montrent la complicité entre Pierre-Vincent et son papa. Plus que jamais, toute la famille est unie dans l’espérance.

unnamed

Suite à sa rencontre avec Edmond Kaiser au milieu des années 60, Michel participe avec Marie-Thérèse à la création de la branche française de l’association Terre des Hommes. En 1979, il fonde l’association Enfance et Vie qui a sauvé des enfants du monde entier en leur permettant de venir se faire opérer de troubles cardiaques au CHU de Lille. Frédérique est la marraine de cœur de cette association.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer