La solidarité toujours au rendez-vous malgré la crise sanitaire !

L’édito de Frédérique Bedos

« Grotesque ! C’est ainsi que le patron de l’OMS qualifie la situation. Concernant l’accès aux vaccins, les efforts pour combler l’immense fossé entre pays riches et pays pauvres sont si minimes qu’il y a de quoi rougir de honte. On pourrait être tenté de désespérer de la nature humaine…
Mais voilà, il y a les Gens du Nord !
Vous savez, ceux dont on dit qu’ils ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors… qu’ils ouvrent toujours leur porte à ceux qui ont souffert… Et moi qui suis née en Normandie, d’une maman gitane au cœur bohème et d’un père haïtien réfugié politique, je sais ce que je leur dois.
Alors quelle émotion de partager avec vous les aventures de ces femmes et de ces hommes qui, inlassablement, ouvrent leurs bras pour y accueillir des tout petits, des très fragiles, en espérant leur donner une nouvelle chance.
Plus que jamais, ces histoires ont le pouvoir de dilater nos cœurs car elles relatent le combat pour la vie ! »

Des nouvelles de la petite Reine !

Nous vous avions raconté, en octobre 2019, l’histoire de Reine, cette petite fille togolaise qui avait été opérée d’une malformation cardiaque au CHR de Lille, grace à la formidable mobilisation de trois associations Enfance et Vie, dont Frédérique Bedos est marraine de coeur, Terre des hommes et Aviation sans frontières. La co-responsable des hospitalisations cardiaques de l’association Enfance et Vie,  Kate Sénéchal, avait accueilli Reine dans sa famille pour l’accompagner en tendresse dans ces moments délicats. Nous lui avons demandé de ses nouvelles et sa réponse nous a fait chaud au coeur : « Reine a aujourd’hui 8 ans, elle nous contacte régulièrement via whasapp avec son papa. Lorsqu’elle nous voit, elle commence aussitôt à chanter et à danser. Elle a repris l’école tout à fait normalement et peut maintenant avoir des activités comme tous les autres enfants. »

Quelle joie de savoir que Reine peut désormais mener la même vie que n’importe quelle autre petite fille de son âge. Et quelle satisfaction, pour l’équipe médicale comme pour les associations mobilisées, que d’avoir participé à ce petit miracle ! Désormais, un lien très fort unit, autour de cette enfant, deux familles que tout séparait : la première, installée dans le Nord de la France et la seconde au Togo.  

A l’image de Kate, de nombreuses personnes « comme vous et moi » s’unissent pour sauver des vies et rendre le monde meilleur, prouvant que l’action est à portée de main. 

 
 

Moussa, Aissatou, Mamadou… et les autres !

Aujourd’hui, malgré les complications nombreuses liées à la crise sanitaire (report des opérations de chirurgie cardiaque, problèmes de visa pour voyager, difficultés financières…), Enfance et Vie poursuit vaillamment sa mission d’aider les enfants du monde entier qui souffrent de problèmes cardiaques. 

Ils ont récemment accueilli  trois enfants :  le petit Moussa, 7 ans,  a été opéré avec succès le 23 février, par cathétérisme. Il a quitté hier le territoire français pour retrouver sa famille en Guinée Conakry, après un mois et demi passé dans une famille d’accueil à Lambersart (59). 

Les choses sont plus compliquées pour AÏssatou. Lorsque cette petite fille de 7 ans est arrivée en France début février, elle souffrait d’une forme de tuberculose et de malnutrition. Remise d’aplomb, elle a subi une première intervention le 23 février, qui n’a malheureusement pas permis de mettre en place le matériel nécessaire pour guérir sa cardiopathie. Une intervention plus lourde a été réalisée ce mardi 9 mars. Apres une semaine en réanimation, la fillette va mieux mais reste encore très fragile. 

Le troisième enfant, Mamadou, est arrivé de Guinée le 2 mars dernier. Son opération, initialement prévue le 23 mars, a été reportée au 1er avril. En attendant, il est, comme Aissatou, accueilli dans une famille de Villeneuve d’Ascq (59).

Nous espérons de tout coeur que tout se passera bien et que ces enfants, à l’instar de Reine, rentreront en pleine forme dans leur pays !

 

La solidarité toujours au rendez-vous malgré la crise sanitaire !

L’édito de Frédérique Bedos

« Grotesque ! C’est ainsi que le patron de l’OMS qualifie la situation. Concernant l’accès aux vaccins, les efforts pour combler l’immense fossé entre pays riches et pays pauvres sont si minimes qu’il y a de quoi rougir de honte. On pourrait être tenté de désespérer de la nature humaine…
Mais voilà, il y a les Gens du Nord !
Vous savez, ceux dont on dit qu’ils ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors… qu’ils ouvrent toujours leur porte à ceux qui ont souffert… Et moi qui suis née en Normandie, d’une maman gitane au cœur bohème et d’un père haïtien réfugié politique, je sais ce que je leur dois.
Alors quelle émotion de partager avec vous les aventures de ces femmes et de ces hommes qui, inlassablement, ouvrent leurs bras pour y accueillir des tout petits, des très fragiles, en espérant leur donner une nouvelle chance.
Plus que jamais, ces histoires ont le pouvoir de dilater nos cœurs car elles relatent le combat pour la vie ! »

Des nouvelles de la petite Reine !

Nous vous avions raconté, en octobre 2019, l’histoire de Reine, cette petite fille togolaise qui avait été opérée d’une malformation cardiaque au CHR de Lille, grace à la formidable mobilisation de trois associations Enfance et Vie, dont Frédérique Bedos est marraine de coeur, Terre des hommes et Aviation sans frontières. La co-responsable des hospitalisations cardiaques de l’association Enfance et Vie,  Kate Sénéchal, avait accueilli Reine dans sa famille pour l’accompagner en tendresse dans ces moments délicats. Nous lui avons demandé de ses nouvelles et sa réponse nous a fait chaud au coeur : « Reine a aujourd’hui 8 ans, elle nous contacte régulièrement via whasapp avec son papa. Lorsqu’elle nous voit, elle commence aussitôt à chanter et à danser. Elle a repris l’école tout à fait normalement et peut maintenant avoir des activités comme tous les autres enfants. »

 

Quelle joie de savoir que Reine peut désormais mener la même vie que n’importe quelle autre petite fille de son âge. Et quelle satisfaction, pour l’équipe médicale comme pour les associations mobilisées, que d’avoir participé à ce petit miracle ! Désormais, un lien très fort unit, autour de cette enfant, deux familles que tout séparait : la première, installée dans le Nord de la France et la seconde au Togo.  

A l’image de Kate, de nombreuses personnes « comme vous et moi » s’unissent pour sauver des vies et rendre le monde meilleur, prouvant que l’action est à portée de main. 

 
 

Moussa, Aissatou, Mamadou… et les autres !

Aujourd’hui, malgré les complications nombreuses liées à la crise sanitaire (report des opérations de chirurgie cardiaque, problèmes de visa pour voyager, difficultés financières…), Enfance et Vie poursuit vaillamment sa mission d’aider les enfants du monde entier qui souffrent de problèmes cardiaques. 

Ils ont récemment accueilli  trois enfants :  le petit Moussa, 7 ans,  a été opéré avec succès le 23 février, par cathétérisme. Il a quitté hier le territoire français pour retrouver sa famille en Guinée Conakry, après un mois et demi passé dans une famille d’accueil à Lambersart (59). 

Les choses sont plus compliquées pour AÏssatou. Lorsque cette petite fille de 7 ans est arrivée en France début février, elle souffrait d’une forme de tuberculose et de malnutrition. Remise d’aplomb, elle a subi une première intervention le 23 février, qui n’a malheureusement pas permis de mettre en place le matériel nécessaire pour guérir sa cardiopathie. Une intervention plus lourde a été réalisée ce mardi 9 mars. Apres une semaine en réanimation, la fillette va mieux mais reste encore très fragile. 

Le troisième enfant, Mamadou, est arrivé de Guinée le 2 mars dernier. Son opération, initialement prévue le 23 mars, a été reportée au 1er avril. En attendant, il est, comme Aissatou, accueilli dans une famille de Villeneuve d’Ascq (59).

Nous espérons de tout coeur que tout se passera bien et que ces enfants, à l’instar de Reine, rentreront en pleine forme dans leur pays !

 

 

Votre générosité est essentielle
pour soutenir notre mission. 

Vous pouvez aussi concrétiser votre don par chèque – à l’ordre de « Les Amis du Projet Imagine »
et à envoyer à : Les Amis du Projet Imagine – 4 rue Saint-Saëns – 75 015 Paris.

Chaque don est une pépite.
C’est en unissant nos forces que nous ferons de grandes choses !