Frédérique Bedos

Une fondatrice inspirée

Aujourd’hui productrice et réalisatrice, Frédérique Bedos est depuis plus de 20 ans journaliste ainsi que présentatrice TV/Radio, en France et à l’international.

En 2010, elle décide de créer Le Projet Imagine, une ONG à la promesse engageante, « De l’inspiration naît l’action ! ».

Cette ONG d’Information vise à créer un mouvement d’engagement citoyen en faveur d’une société plus inclusive et durable. Elle sensibilise le public par des films inspirants et le mobilise par des programmes d’accompagnement vers l’action qui s’inscrivent dans les Objectifs de Développement Durable de l’ONU. Ces programmes sont déployés dans les établissements scolaires et progressivement dans les universités, les prisons, les entreprises et les villes.

En 2017, alors que l’ONG est reconnue officiellement par les Nations Unies, Frédérique reçoit le titre de Chevalier dans l’ordre national du Mérite.

JE VOUS INVITE À UNE GRANDE AVENTURE HUMAINE !

Le Projet Imagine est une ONG d’information qui veut faire prendre conscience de l’urgence à sauver non pas le monde mais plutôt la beauté du monde ! Car, à priori, le monde survivra. Mais dans quel état ? Là, réside la vraie question. Avec un regard respectueux, bienveillant et constructif, nos films doivent donner envie d’agir. Car l’objectif final consiste à lever un grand mouvement d’engagement populaire qui cherche à inventer une autre façon d’être au monde : c’est le Mouvement Imagine.

-

Découvrez l’intervention remarquée de Frédérique Bedos dans son TEDx. Une histoire de vie hors du commun pour nous faire prendre conscience que ça vaut la peine de prendre des risques et que tout est possible. Un hommage puissant et un véritable message d’amour !

TEDx

TEDx

Découvrez l’intervention remarquée de Frédérique Bedos dans son TEDx. Une histoire de vie hors du commun pour nous faire prendre conscience que ça vaut la peine de prendre des risques et que tout est possible. Un hommage puissant et un véritable message d’amour !

En 2018, deux prestigieux Prix lui sont remis : à Miami, celui du « Women who make a Difference » décerné par le réseau International Women Forum (IWF) et en France, le « Trophée de l’Inspiration » par l’association française « Pour les femmes dans les médias » (PFDM). En 2020, elle est finaliste du Prix Alice Guy récompensant la meilleure réalisatrice française de l’année.

Militante pour la Paix, Frédérique est membre du Conseil scientifique et stratégique du Forum mondial Normandie pour la Paix ainsi que du Conseil d’Administration de l’Institut Français pour la Justice Restaurative (IFJR).

Elle est aussi Docteur honoris causa et membre du Conseil Supérieur de l’Université Catholique de Lille.

En 2021, Frédérique est marraine du Soliway, le salon des métiers et acteurs de la Solidarité Internationaleaux côtés de Robert Mardini, Directeur Général du Comité international de la Croix-Rouge.

Engagements

Frédérique Bedos participe activement à de nombreux conseils et réseaux :

Membre d’honneur du Réseau International IWF – Membre du conseil stratégique du campus « Entreprises & Cités » – Membre du Conseil d’Orientation du Think Tank sur l’Education « Vers le Haut » – Membre du Conseil de Surveillance d’Investir & Plus for social entrepreneurs – Membre du bureau du festival MegaCities-ShortDocs

les interventions publiques

Frédérique Bedos intervient régulièrement dans les médias, les grandes écoles ou les organisations institutionnelles et économiques (Nations Unies à New York et à Genève, Unesco, Matignon, Elysée, Assemblée Nationale, Sénat, OCDE, COP 22, International Peace Institute…)

REJOIGNEZ-MOI DANS LE MOUVEMENT IMAGINE !

Tout comme il n’y a pas de fumée sans feu, il n’y a pas de feu sans étincelle. Nous tentons d’imaginer des films qui allument des étincelles dans les cœurs, et grâce à la puissance des médias, nous tentons de transmettre cette flamme par-delà les frontières. Toutes nos forces, nos compétences, nous les mettons au service de cette cause noble et incandescente ! Utopique ? Certainement. Mais honnêtement, quel intérêt avons-nous, collectivement et individuellement, à renoncer à l’utopie ?

-